Présentation de l’ESAT

Bienvenue sur le nouveau site de l’Esat Bel Air de Gironde !

Voici notre vidéo de présentation :


Un Etablissement et Service d'Aide par le Travail ( ESAT ) est en France un établissement médico-social de travail protégé, réservé aux personnes en situation de handicap et visant leur insertion ou réinsertion sociale et professionnelle. L'ancienne appellation était : CAT (centre d'aide par le travail). Les ESAT sont des milieux protégés qui accueillent des personnes en difficulté afin de leur offrir la possibilité de travailler, d'acquérir des compétences professionnelles et de s’épanouir dans leur vie de citoyen.

Que trouve-t-on dans un ESAT ?


Dans un ESAT on trouve des encadrants, différents ateliers de travail et des usagers. En ESAT, on a le droit à un travail, à la formation et à un suivi professionnel grâce au projet personnalisé que l’on co-écrit avec notre référent technique et notre référent social. En outre, on peut bénéficier d’une mise à disposition en entreprise, de stages, de formations, de la RAE ou de la VAE. L'objectif est de monter en compétences, vers le milieu ordinaire du travail.
La personne accueillie en ESAT n’est pas soumise au code du travail mais au code de l'action sociale et des familles. A ce titre l’usager ne perçoit pas un salaire, mais une rémunération, par contre il bénéficie de congés payés et d’une mutuelle d’entreprise.

Historique


L’ESAT Bel Air fait partie de l’association AQUITAINE. Cette association a été fondée en 1970 pour aider à l’insertion professionnelle des handicapés moteurs et/ou mentaux. Notre ESAT a vu le jour le 2 mai 1975. Dans un premier temps la capacité d’accueil était de 60 places. Depuis le 19 octobre 2006 le nombre de places a augmenté jusqu'à 90 places ETP (équivalent temps pleins) et l’ESAT s’est ouvert aux personnes présentant des déficiences psychiques.

Pour plus d’information vous pouvez lire le projet d'établissement de l'ESAT (fichier PDF).
Votre décision d'orientation est validée et vous recherchez une structure qui vous permette d'acquérir et/ou de développer des aptitudes telles que :

  • Savoir lire des plans et schémas de câblage
  • Savoir régler des machines complexes
  • Savoir mesurer des éléments de petites tailles
  • Savoir calculer, compter
  • Savoir être minutieux, rigoureux, précis
  • Savoir souder

Les activités de l'ESAT Bel Air :



Les compétences développées dans l’atelier de mécanique générale sont nombreuses. Les usagers réalisent du tournage, fraisage et du perçage à l’aide de machines-outils, mais aussi du taraudage, de l’ébavurage et diverses opérations manuelles.
Les machines-outils sont puissantes et dangereuses, les usagers sont sensibilisés à la sécurité et travaillent toujours avec des équipements de protections individuels.
Pour intégrer l’atelier, il n’y a pas de prérequis, mais avoir des bases en mathématiques ou le fait de savoir lire un plan industriel peut être un bon avantage pour être rapidement autonome. Si ce n’est pas le cas, le moniteur d’atelier est présent pour donner son savoir-faire.


  
  Cet atelier se compose de trois sections, l’assemblage électromécanique, le câblage et la section élaboration de connecteurs médicaux. Les compétences développées au sein de cet atelier sont nombreuses :
  • Soudure à l’étain
  • Etamage au bain d’étain
  • Montage et câblage de coffret électromécanique et divers matériels
  • Découpe de câble, dégainage , dénudage et sertissage, manuel ou à la machine.
  • Lecture de schéma électromécanique
  • Coulage de silicone et étuvage
  • Etc.

L’atelier d’assemblage électromécanique :

   Dans cet atelier on réalise un travail manuel avec des outils spécifiques que l’on apprend à choisir et à utiliser en fonction de la tâche à réaliser, comme le fer à souder, la pince à sertir, à dénuder, la pince coupante et divers tournevis. Pour accéder à cet atelier, il n’y a pas de compétence particulière à avoir. On apprend à réaliser, suivant ses capacités et son rythme de travail, les produits des clients suivant un plan ou un modèle. La complexité des montages nécessite de travailler dans un environnement calme et serein. Le Moniteur d’atelier précise que son travail consiste à tout mettre en œuvre pour que tous les ouvriers de son atelier réussissent leur mission.

L’atelier de câblage :

Ici on réalise des faisceaux électriques et de petits boitiers de commandes destinés à être montés sur des machines agricoles par notre client DANA fluide power. L’élaboration des câbles et boitiers ne pourrait pas se faire sans les multiples schémas électromécaniques. La compétence nécessaire pour intégrer cet atelier est de savoir lire un plan électromécanique. Il faut aussi être rigoureux et attentif lors de toutes les phases de la production :
  • Découpe de câble
  • Elaboration des différents faisceaux
  • Montage des connecteurs
  • Contrôle du fonctionnement
L’atelier nécessite aussi de travailler dans le calme et l’esprit d’équipe permet d’échanger les informations nécessaires à la production, ainsi que de monter en compétence.   

L’atelier d’assemblage de connecteurs médicaux :

   Pour notre client SATELEC, nous confectionnons des connecteurs médicaux destinés aux dentistes. Toutes les étapes de réalisation demandent une dextérité importante de la part des usagers. La qualité de production se doit d’être irréprochable. Tout assemblage réalisé se fait avec moins d’un millimètre de précision et les soudures réalisées sur des fils électriques très fin, demandent beaucoup de minutie et un geste technique maitrisé. Les usagers travaillent souvent sous de grandes loupes. Les compétences à acquérir sur cet atelier sont nombreuses et demande de bonnes capacités de concentration et d’autocontrôle.


Ici sont faits divers travaux sur tables comme de la mise sous pli, de l’encartage, de la mise en sachets ou sous film plastique, ou encore l’assemblage de divers éléments. Dans cet atelier on travaille essentiellement avec ses mains et on progresse sur la rigueur et la minutie, car ici aussi la qualité du travail exécuté est importante.

Un grand atelier permet de répartir les usagers suivant leurs compétences, mais aussi suivant leurs envies sur des tâches différentes. Ainsi l’atelier conditionnement est en capacité de répondre à plusieurs clients simultanément.

    


L’ESAT présente aussi un atelier de démantèlement de BAES (Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité). L’objectif est de démonter au maximum les boîtiers afin de réaliser un tri des déchets. Nous séparons ainsi les différents plastiques, les cartes électroniques et les ampoules ou néons.

    
Quelques usagers de l'ESAT sont volontaires pour la restauration et l'entretien des locaux et espaces vert.Cet atelier est interne à l'ESAT.


Prestations extérieures
Stage MO
Mise à disposition
Des usagers sont aussi présents pour réceptionner et gérer les différents stockages de matériels. Ils aident les Moniteurs d’ateliers à se repérer dans les différentes commandes clients.
Une fois réalisé, les commandes peuvent être livrées directement au client par un usager de l’ESAT formé au métier de livreur.

  
L'atelier Web et communication est un tout nouvel atelier de l'ESAT qui permet aux usagers participants de réfléchir sur la création et la mise en place du contenu de notre nouveau site web !


Vous pouvez consulter l’organigramme de l’ESAT Bel Air actualisé le 21/02/2019, ci-dessous. Télécharger :  

La loi 2002-2

La loi 2002-2 dite « de rénovation de l’action sociale et médico-sociale » donne deux principes directeurs afin d’harmoniser les pratiques des institutions sociales :
  • Garantir les droits des usagers et promouvoir l’innovation sociale et médico-sociale.
  • Instaurer des procédures de pilotage du dispositif rigoureuses et plus transparentes en rénovant le lien entre la planification, la programmation, l’allocation de ressources, l’évacuation et la coordination.
De façon à bien définir les droits et les devoirs des usagers, des « outils » sont mis a dispositions des établissements médico-sociaux.

Les sept outils de la loi 2002-2

Le livret d’accueil est destiné aux nouveaux arrivants dans une entreprise, ou un établissement. Il a pour but de favoriser l’intégration de ces derniers. A l’ESAT Bel Air, il prend la forme d’une vidéo que vous pouvez visionner ci-dessus. Elle a été réalisée par l’ESAT du BREUIL.
Le projet d'établissement défini les différents objectifs de l’ESAT ainsi que les missions de ses professionnels. Il est renouvelé tous les cinq ans.

Notre projet d’établissement 2015-2020 (fichier PDF)
Cette charte énumère et développe les droits et des grands principes fondamentaux qui doivent être garantis à tous les usagers d’institut médico-sociaux. Il s’agit du principe de non-discrimination et du droit à une prise en charge ou à un accompagnement adapté. Vous trouverez, ci-dessous, la version officielle et une version que nous avons simplifiée :

Version officielle : PDF Gouvernement

Version simplifiée :

  1. Principe de non-discrimination – Pas de préjugé ni de distinction entre les usagers
  2. Droit à une prise en charge et à un accompagnement adapté – Co-écriture du Projet Personnalisé avec son référent technique et son référent social.
  3. Droit à l’information – Etre informé sur ce qui se passe et ce qui se passera dans son établissement.
  4. Principe du libre choix, du consentement éclairé et de la participation de la personne – L’établissement doit nous informer sur les différentes possibilités de prise en charge et on a la possibilité de choisir celle qui nous convient le mieux (atelier, horaires, etc.)
  5. Droit à la renonciation – C’est le droit de faire marche arrière sur un choix ou de démissionner.
  6. Droit au respect des liens familiaux – ne concerne pas directement les ESAT, car ce sont des lieux de travail, mais il s’agit de l’obligation pour les établissements de faciliter les visites ou les liaisons avec la famille.
  7. Droit à la protection – C’est le droit d’être en sécurité physique, et la certitude que les informations recueillies par l’établissement restent confidentielles.
  8. Le droit à l’autonomie – sauf si l’on est sous mesure restrictive (justice, médical, etc.) c’est le droit de circuler librement et de posséder ses propres affaires.
  9. Le principe de prévention et de soutien – Les instituions doivent faciliter le respect de la vie privée de l’usager.
  10. Droit à l’exercice des droits civique attribué à la personne accueillie – Faciliter l’accès aux droits civiques (droit de vote, etc.)
  11. Droit à la pratique religieuse – Libre choix de sa pratique religieuse dans le respect de la laïcité.
  12. Respect de la dignité de la personne et de son intimité – Les informations doivent rester confidentielle et l’intimité physique des personnes doit être respectée (frapper avant d’entrer, merci !)
Le médiateur est une personne qualifiée pour résoudre un conflit grave, sans solution, entre l’usager et son établissement médico-social. On peut le contacter quand le dialogue entre les deux parties est rompu. D’après l’affichage présent dans le couloir de l’ESAT, nos médiateurs sont :

M Marc LOSSON ou M Michel BAENE
Vous pouvez les contacter au 0 800 00 33 33 (numéro gratuit)
ou par mail personnesqualifiées@cg33.fr
Le Contrat de Soutien et d’Aide par le Travail.
Il s’agit du contrat entre l'usager et l’ESAT, il détermine les grandes lignes de l’accompagnement :

- Les droits et les devoirs de l’ESAT envers l’usager et de l’usager envers l’ESAT.
- Il définit l’organisation des activités professionnelles et des accompagnements psycho-éducatif.

Le CSAT est complété par le projet personnalisé, qui définit plus précisément les accompagnements mis en place de façon individuel.
Le Conseil de Vie Sociale.
Il s’agit d’un groupe d’usagers qui représente l’ensemble des usagers. Ce conseil est élu suite à un vote à bulletin secret. Il participe aux décisions importante prisent par l’établissement. Les comptes rendus des réunions sont expliqués à tous les usagers, dans les ateliers. Une boite aux lettres est disponible pour recueillir les questions des usagers au CVS de façon anonyme. Le CVS est élu pour une durée de trois ans.
Le projet personnalisé est un document co-construit entre l’usager et ses référents. Ce document définit les différents accompagnements qui vont permettre l’accueil, le soutien et les objectifs de progression, nécessaires pour le bien être de l’usager à l’ESAT. Il complète le CSAT en individualisant l’accompagnement des professionnels de l’ESAT envers l’usager. Le Projet personnalisé doit être renouvelé et/ou évalué annuellement. Les explications vont vous aider à construire votre Projet personnalisé avec vos référents. Le PP est évalué au bout d’un et deux ans. Cela permet de se rendre compte de l’avancé des actions définies, de voir les changements de cap, et de se remémorer des souhaits oubliés. Pour plus d’information, cliquez ici.

La loi du 11 février 2005 Pour l'égalité des droits et des chances, La participation et la citoyenneté des personnes handicapées

La loi de février 2005 est le principal texte sur les droits des personnes en situation de handicap, depuis la loi de 1975. Les toutes premières lignes de la loi rappellent les droits fondamentaux des personnes handicapées et donnent une définition du handicap : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. » Son objectif est de faciliter l’accès au droit commun pour tous, notamment avec le droit à la compensation, de façon à favoriser l'accès à l'autonomie des personnes en situation de handicap. La loi apporte de nombreuses avancées sur les domaines suivants : - Accueil des personnes handicapées - Le droit à compensation - Les ressources - La scolarité - L'emploi - L'accessibilité - Citoyenneté et participation à la vie sociale Elle crée une Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dans chaque département sous la direction du Conseil général. Elle a une mission d'accueil, d'information, d'accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille, ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens au handicap. Les normes d’accessibilités sont généralisées à tous les lieux accueillant du public. Cette loi instaure aussi deux nouveaux compléments à l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) : le complément de ressources et la majoration pour la vie autonome.